Miss Pérégrine et Les Enfants Particuliers ~ R. Riggs

Il y a quelques mois, en me promenant dans une librairie, j’ai craqué pour un nouveau livre dont la couverture me plaisait. Bien évidemment, après une longue hésitation, d’environ cinq minutes je sortais de la librairie, le livre – Ainsi que quelques autres… – sous le bras.

Enfin, le grand jour, je l’ai commencé – Et fini ! Alors oui il est vrai que c’est un livre jeunesse mais je suis une grande enfant voyez-vous. Il s’agit d’une saga fantastique qui joue avec le temps et les époques.

29177982_1604308192998221_3163398307204562944_o.jpg

« Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Pérégrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants «particuliers». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des «monstres». Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand père. En découvrant le pensionnat en ruine, il n’a plus aucun doute, les enfants particuliers ont  réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela paraisse… ».

L’histoire se déroule principalement sur une île du pays de Galles, Cairnholm, où Jacob et son père se rendent après le décès de son grand-père. En quête de vérité sur la vie de ce dernier, il va y découvrir des personnalités hors du commun et vivre une partie des histoires fabuleuses qui lui ont été contées.

Depuis mon achat, j’avais vraiment hâte de lire, et je n’ai pas été déçue, il va me falloir la suite ! Premièrement, j’adore les livres fantastiques, parfois horreur – bien que ce n’en soit pas ici et puis j’affectionne énormément les livres qui tournent autour du sujet de la guerre, ce qui est le cas dans ce roman. Des phénomènes paranormaux, fantastiques sont ancrés dans le contexte de la seconde guerre mondiale par le biais d’une relation entre un grand père et son petit fils. Ça m’a un peu rappelé un livre que j’avais adoré, effroyables jardins – j’en parlerai peut-être une autre fois. Toujours est-il que le fond de l’histoire nous fait réfléchir sur la vie de nos aïeuls durant la seconde guerre mondiale, en tant qu’enfants, en tant qu’adultes, en tant que juifs persécutés et cachés.

Les personnages ont tous une personnalité bien distinctes, et il y a une vraie superposition entre ce qu’a vécu Abe et ce que vit son petit fils Jacob. Certains personnages qu’on pense avoir un rôle mineur dans le déroulé de l’histoire se révèlent être des acteurs clés. C’est un roman que je trouve vraiment vivant, rempli d’une impression de mouvement, plutôt lent au départ, on sent très vite l’accélération du récit après la mort d’Abraham.

J’attends de pouvoir investir dans le tome II avec impatience !

Comme les monstres, l’île magique était une vérité enjolivée. Comparé au continent européen, livré à des atrocités sans nom, l’orphelinat qui avait accueilli mon grand-père devait ressembler à un paradis. Voilà pourquoi, dans ses histoires, il décrivait un havre de paix où régnait un éternel été, avec des anges gardiens et des enfants magiques. Ces enfants étaient incapables de voler ou de soulever des rochers, bien-sûr. Leur particularité était d’être juifs. C’étaient des orphelins de guerre, qu’une marée de sang avait déposés sur cette petite île. Ils n’avaient aucun pouvoir miraculeux, mais ils avaient évité le pire : les ghettos et les chambres à gaz, ce qui était déjà un miracle en soi.

J’ai arrêté de réclamer des histoires à mon grand-père, et je pense qu’au fond il était soulagé. Quant à moi, j’ai accepté l’idée qu’un certain mystère puisse entourer ses souvenirs d’enfance. Il avait vécu l’enfer et il avait le droit d’avoir ses secrets. Je me suis senti honteux d’avoir envié sa vie trépidante quand j’ai appris ce qu’elle lui avait coûté. J’ai aussi mesuré la chance que j’avais de mener une existence paisible et ordinaire, que je n’avais rien fait pour mériter.

Quelques années plus tard – j’avais alors quinze ans -, une chose terrible et extraordinaire s’est produite. C’est elle qui a coupé ma vie en Avant et Après.


Miss Pérégrine et les enfants particuliers – Tome 1 de Ransom Riggs
432 pages

Propriété exclusive (OMPI)

Publicités

Une réflexion sur “Miss Pérégrine et Les Enfants Particuliers ~ R. Riggs

  1. parvabulla dit :

    J’adore aussi cette trilogie. L’intrigue est originale et a un côté assez sombre bien que nous ne sommes pas dans l’horreur. Les personnages ont tous leur importance et l’intrigue reste aussi importante que la relation entre les personnages. De plus, les photos intégrées rajoutent un aspect réel qui nous permet une immersion totale.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s