All along the way

Le vent sifflait dans ses oreilles

Il courait à travers la plaine

L’herbe embrassait ses orteils

Il couru à en perdre haleine

 

Battant la terre, il s’enfuyait

Pour s’évader et perdre pied

Pendant ce temps rien ne comptait

Bientôt il serait envolé

 

Tandis que tous sont endormis

Tapi au milieu de la nuit

Enfin il peut se sentir libre

 

Serrant tout contre lui ses livres

Écoutez donc son cœur qui vibre

Serein il peut se sentir vivre.

 

Photo personnelle

Propriété exclusive (OMPI)

Publicités

Une réflexion sur “All along the way

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s